Rester productif, même en voyage

Avoir la possibilité de travailler à distance, c’est ça qui me permet de voyager autant. Ça donne tellement de flexibilité! Ça a été ma motivation première à me lancer dans le travail à la pige.

Les horaires flexibles, c’est un couteau à double tranchant. Quand on est dans une nouvelle ville à l’autre bout du monde, ou à deux pas d’une plage paradisiaque, c’est pas mal plus difficile de trouver la motivation pour s’assoir devant son ordi. Il faut juste prendre conscience qu’on n’est pas en vacances, on travaille!

Avec le temps, j’ai trouvé quelques petits trucs qui m’aident à focuser le travail plutôt que de se laisser tenter par l’exploration tout de suite.

 

Se lever tôt

Moi qui n’est vraiment pas une lève-tôt, je ne pensais jamais aimer me lever de bonne heure un jour. Mais en travaillant à distance, j’aime bien mieux clancher tout ce que j’ai à faire le matin pour avoir du temps libre pour visiter la ville en après-midi. J’essaie de travailler entre 5 et 6 heures par jour, 5 jours par semaine (25-30 heures par semaine). Si je réussis à travailler de 7h à midi, ça me laisse tout le reste de la journée pour explorer!

 

Trouver des cafés proches des attraits touristiques

Il y a tout plein d’outils en ligne pour dénicher de jolis cafés où s’installer quelques heures pour travailler (j’en parle dans cet article). Ça permet de travailler un peu tout en visitant un nouveau quartier, c’est un bon compromis!

Attention par contre, la productivité peut être difficile quand le café n’a pas un bon wifi, est super bruyant ou n’a pas de prises de courant… mieux vaut avoir un plan B et ne pas prévoir de meeting importants!

 

S’assurer que l’endroit où on loge comprend un poste de travail

Pas facile de travailler des heures assis sur son lit. Avant de réserver une chambre dans un AirBnb, un hôtel ou un hostel, je m’assure toujours qu’il y a du wifi et un bureau avec une chaise où je pourrai travailler sur mon ordi. La fonction “voyage d’affaires” de AirBnb est parfaite pour ça!

 

Rencontrer d’autres digital nomads

Quand on travaille tout seul, c’est facile de perdre le focus et d’avoir une baisse de motivation. Si on rencontre d’autres voyageurs, ceux-ci sont probablement en vacances, et ça, c’est encore plus difficile pour sa productivité. J’élabore plus dans un autre article mais en résumé, partir à la recherche d’une communauté de travailleurs à distance dans la ville, ça aide beaucoup à briser l’isolement sans compromettre son horaire de travail (ou presque).

 

Ajuster ses semaines selon la température

Avoir cette chance, ça n’a pas de prix! Quand la météo est ordinaire, j’en profite pour faire une grosse journée de travail, autant d’heures que possible! Comme ça, quand le soleil revient, je peux faire une plus petite journée et profiter du beau temps.

 

Prendre un abonnement à un coworking

Les espaces de coworking poussent à vue d’oeil partout sur la planète! Plusieurs offrent des laisser-passer d’une journée, d’une semaine ou de un mois. Travailler d’un espace permet de sortir de sa chambre, de s’assurer d’une bonne connexion internet, de rencontrer d’autres entrepreneurs et, dans certains cas, d’économiser sur le café!

 

C’est ben beau sur Instagram, mais la vie de digital nomad, c’est pas tout rose. Il y a une grosse différence entre partir en vacances dans un autre pays et aller travailler d’un autre pays. Mais une fois qu’on a assimilé ça, c’est plus facile d’être productif dans une destination voyage.

Alexanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *